Aller au contenu principal

Notre histoire

La Fédération Commerce, Services et Force de Vente (CSFV) est aujourd'hui l'une des plus grandes fédérations chapeautée par la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC). C'est la Fédération la plus hétéroclite par le nombre de secteurs et de métiers qu'elle regroupe.

La CSFV en chiffres

Plus de

32 000

Adhérents

37

Syndicats

117

conventions collectives

En quelques dates

Le dernier Congrès Fédéral a eu lieu à Dijon les 25, 26 et 27 mars 2014 a vu élire Patrick ERTZ en tant que Président et Raphaël GUINA en tant que Secrétaire Général. La Fédération continue de grandir et met en place des moyens supplémentaires tant humains que matériels dans un seul et unique but : rendre un service toujours plus efficace !

LE STATUT DU TRAVAILLEUR : RÉALISTE ET AMBITIEUX POUR CHAQUE PERSONNE La CFTC a un projet de société pour sécuriser les parcours de vie : le statut du travailleur. Sur les différentes étapes qui jalonnent la vie professionnelle, la CFTC a examiné les risques de ruptures et envisagé des mesures qui pourraient soit les éviter, soit permettre de rebondir après ces ruptures. Il s'agit de permettre la construction du parcours professionnel et la mobilité choisie. Depuis sa conception, le statut du travailleur s’est vu décliné dans un certain nombre de droits rattachés à la personne comme le CPA, les droits rechargeables…

La Fédération CSFV est née de la réunion de trois anciennes fédérations : la FECTAM (fédération des employés, cadres, techniciens et agents de maîtrise), la fédération ALIMENTATION et la fédération des VRP et a vu le jour officiellement en 1999. La Fédération CSFV se subdivise en quatre secteurs : Commerce, Services, Agroalimentaire et Hôtels, cafés, restaurants. Chaque secteur est animé par un secrétaire national.

En 1980, grâce à son président en exercice, Jacques Tessier, la CFTC fait voter une loi qui permet aux demandeurs d’emploi d’être considérés comme travailleurs ; ils peuvent ainsi maintenir leur droit à la retraite.

En avril 1947, à l’occasion des premières élections des administrateurs de la sécurité sociale, la CFTC obtient 26 % des suffrages. Au fil des années et des réformes, la gestion paritaire se déploie et la CFTC, avec les autres OS, participe à la gestion de la formation professionnelle, de l’Unédic, …

Le 15 novembre 1940, des responsables de la CFTC et de la CGT se réunissent clandestinement et publient le « manifeste des douze », qui est à la fois un acte public d'opposition à la politique du gouvernement de Vichy et une analyse du rôle du syndicalisme présent et à venir.

Les 1er et 2 novembre 1919, à Paris, 200 délégués représentant 350 organisations votent à l’unanimité la création de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC). Le 1er président est Jules Zirnheld. Le secrétaire général est Gaston Tessier. L’organisation se réfère à l’encyclique Rerum Novarum (publiée en 1891, il reconnaît les droits des ouvriers et dénonce la misère ouvrière) et accueille les travailleurs acceptant d’appliquer les idéaux de la morale sociale chrétienne. La CFTC met en place des bureaux de placement, services juridiques, caisses d’entraide et services sociaux.

27 Mars 2014

1 Janvier 2006

1 Octobre 1999

1 Juin 1980

10 Avril 1947

15 Novembre 1940

1 Novembre 1919

Nos valeurs

Dialogue

Respect

Solidarité

Subsidiarité